Carex cédée (assez discrètement) à 7TM Pharma

Je viens de découvrir que la start-up alsacienne Carex vient d’être rachétée par la biopharma danoise 7TM Pharma.

Apparemment les résultats cliniques n’ont pas été au rendez-vous, ce qui conduit à la cession des actifs restants.

Novembre 2001 : Création de CAREX dans des conditions idéales

Carex est crée en novembre 2001 par Bernard Gilly, partner chez Sofinnova.

L’entreprise est créée sur la base des recherches menées par les professeurs Pierre Chambon et Johan Auwerx sur les récepteurs nucléaires dans le domaine des maladies métaboliques,à l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) de Strasbourg (Illkirch).

Sofinnova a apporté 7 M€ en amorçage.

Mars 2004 : Second tour de financement de 25 M€

Bernard Gilly qui a dirigée la boite pendant 18 mois, passe la main à l’occasion d’un second tour de table qui a fait du bruit.

CareX SA, société biopharmaceutique basée à Strasbourg dont l’activité est ciblée sur les maladies métaboliques, a annoncé aujourd’hui qu’elle avait levé 32 millions de dollars (25 millions d’euros) au cours d’un tour de financement de série B mené par Index Ventures (Suisse). Parmi les nouveaux investisseurs figurent également le Crédit Lyonnais Private Equity (France), Global Life Science Ventures (Allemagne, Suisse, Royaume-Uni) et BioMedinvest (Suisse), le fond d’investissements précoces régional du groupe HBM. Les actionnaires actuels, à savoir, Sofinnova Partners (France), GIMV (Belgique) et Mara Ventures (USA), ont également participé au tour de financement.

la suite

Il s’agit même du plus gros second tour de financement français (à égalité avec le 1er tour de Cerenis l’an dernier)

Le closing bat au final, avec un montant de 25 millions d’euros, le record de France du second tour de financement d’une start-up de biotechnologies, en une seule étape.

la suite

Il semble que les perspectives de développement clinique étaient très prometteuses :

« Ce tour de table permettra d’assurer le financement de CareX jusqu’en 2006, date à laquelle nos deux médicaments les plus avancés, un modulateur des récepteurs du PPAR-gamma pour le diabète de type 2 et un modulateur des récepteurs LXR pour la dyslipidémie, enteront en études cliniques de phase II », projette le directeur général Geoffrey Race.

Mai 2006 : Rachat par 7TM Pharma et restructuration drastique

Le site internet www.carex.fr est fermé, remplacé par le laconique message :

May 19th 2006 the Danish company 7TM Pharma has acquired CareX SA, a privately held French company based in Strasbourg. CareX has undergone restructuring prior to completion of the acquisition and all current operations will be relocated to 7TM Pharma.

En France, il n’y a que Pharmaceutiques qui mentionne l’opération :

Le danois 7TM Pharma vient de reprendre l’intégralité du capital de CareX, société française créée en 2001 à partir de l’Institut de génétique et biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) de Strasbourg. Les détails financiers de l’opération n’ont pas été dévoilés.

la suite

Le communiqué de 7TM Pharma nous renseigne sur le pipe-line de développement de Carex, qui ne ressemble plus du tout à celui décrit en 2004

CareX’s lead program utilizes a novel approach to the development of CB1 receptor (cannabinoid receptor) antagonists for the treatment of obesity, aiming at a peripherally acting CB1 receptor antagonist devoid of central nervous system activity that may cause CNS-related side effects.

Dans le même communiqué, on retrouve les citations de circonstance, très sobres pour une fois :

“CareX is a good strategic fit for 7TM Pharma. Their lead metabolic program complements our growing pipeline extremely well and reinforces our franchise in obesity/metabolic disorders.”, said Mette Kirstine Agger, CEO of 7TM Pharma.

Bernard Gilly, Chairman of CareX said: “We are very pleased that we have been able to conclude the transaction between 7TM Pharma and CareX that is built on the common focus in metabolic disorders and 7TM’s proven ability to carry programs through pre-clinical and early clinical development. The combination of the CareX and 7TM investors provides a very solid financial base for the future development of the programs.”

En d’autres terme, Carex est fermée, tous le personnel est licencié, les actifs scientifiques et la PI sont transférés au Danemark.

Au fait, comment les investisseurs de Carex ont-ils trouvé un reprenneur pour ces actifs ?

Très simple, le second investisseur de Carex après Sofinnova (13,5 M€, 27%) est la société de capital risque suisse Index Venture (9M€, 25%). Et Index Ventures a investit significativement dans 7TM Pharma en 2001, 2004 et en mars 2006. Ce dernier tour de table a permis de faire un nettoyage de fonds de portefeuille à bon compte.

Deux mots sur Alix Pharma

Alix Pharma, créée par Jean-Paul Renaud en 2002, est l’autre spinn-off de l’IGBMC dans le domaine des récepteurs nucléaires.

Le modèle de développement suivi est à l’exact opposé de Carex.

Cette biotech a une activité de recherche sous contrat (production de protéine, screening de ligand par spectrométrie de masse, cristallographie) et une activité de recherche pour compte propre (drug discovery sur des recepteurs nucléaires connus et originaux).

Alix Pharma fait partie du consortium commercial Eiffel Biostructure, avec les biotech NMRTech et GTP Technologies.

Jean-Paul Renaud a quitté le CNRS pour créer Alix, a fortement investit personnellement, et est toujours majoritaire au capital. Il bénéficie d’un prêt d’honneur de Alsace Entreprendre et d’un accompagnement personnalisé. Je suis intervenu sur ce projet dan

Advertisements