NICOX : +2800 % en bourse

Après un deal de plus de 323 M€ avec Pfizer, NICOX n’est pas côtable à Paris “Réservé à la hausse” avec une hausse de 2800% !
(mise à jour : l’action a fini par être côtée dans la journée et a clos à +88%)

De plus, NiCox multiplie ses revenus par 5 et réduit son cash burn de 40%

La fenètre des introductions en bourse va rester ouverte !

NicOx :un accord de premier plan avec Pfizer, qui va entrer au capital !
NicOx (Paris: FR0000074130actualité) annonce avoir obtenu des résultats précliniques “très prometteurs” dans le cadre de sa collaboration avec Pfizer (NYSE: PFE – actualité) , portant sur le développement de traitements plus efficaces du glaucome utilisant la technologie brevetée de libération d’oxyde nitrique de la biotechnologique azuréenne.

“Le composé NicOx s’est avéré significativement plus efficace que le composé de référence dans deux modèles in vivo validés de pression intraoculaire anormalement élevée (PIO, pression à l’intérieur de l’oeil), et a montré une activité significative dans un troisième modèle validé dans lequel le médicament de référence est réputé inefficace.

Par ailleurs, NicOx a conclu un nouvel accord majeur allouant à Pfizer un droit exclusif à l’utilisation de sa technologie pour l’entier domaine de l’ophtalmologie. Le laboratoire américain versera 23 Millions d’Euros au cours de la première année de collaboration, dont 15 ME sous forme d’une prise de participation au capital de la biotech. “De plus, NicOx pourrait potentiellement recevoir des paiements liés au franchissement d’étapes de développement dans le domaine de l’ophtalmologie excédant 300 ME, ainsi que des royalties sur chaque produit commercialisé issu de cet accord”, explique la société.

Dans le détail, NicOx a consenti à Pfizer un droit exclusif de faire usage de sa technologie de libération d’oxyde nitrique dans un programme de recherche de nouveaux médicaments portant sur l’entier domaine de l’ophtalmologie. En contrepartie, Pfizer effectuera un paiement initial de 8 ME (5 ME au titre d’une redevance pour l’accès exclusif à la technologie et 3 ME au titre du financement de la recherche). De plus, NicOx recevra 3 ME au titre du financement de la recherche à chaque date anniversaire de l’accord, et ce pendant la durée du programme de recherche. Pfizer prendra également une participation au capital de NicOx pour un montant de 15 ME, moyennant le paiement d’une prime de 4,9% au delà du cours de l’action au moment de l’acquisition des actions NicOx. Cette prise de participation, subordonnée à l’approbation de l’assemblée des actionnaires de NicOx, interviendra au cours de l’année 2006.

et

NicOx S.A. (Eurolist: NICOX, the Company or the Group) today reported financial results for the twelve months ended December 31, 2005. Revenues increased 442% to € 6.5 million in 2005, from € 1.2 million in 2004, driven by the recognition of payments from partnership agreements with Pfizer, Merck and Topigen. Operational expenses increased by € 7.0 million to € 22.8 million in 2005, from € 15.8 million in 2004, primarily due to research and development costs associated with NicOx’ lead compounds, HCT 3012 and NCX 4016. 2005 net loss increased by only € 1.7 million to € 15.5 million, from € 13.8 million in 2004.
Net cash burn decreased 41%, from € 13.5 million in 2004, to € 8.0 million in 2005, driven by the payments from partnership agreements. As of December 31, 2005, the Company had cash, cash equivalents and current financial instruments of € 42.6 million, compared to € 51.7 million on December 31, 2004.

J’entendais ce matin sur BFM un broker conseiller Transgène à l’achat spéculatif (voir mon récent billet à ce sujet). Il a même prit la peine d’expliquer ce qu’est une phase II et une phase III.
Le crach biotech est arrivé en 2001 avec un an de retard sur le crach internet. Le retour en grace aussi.

Advertisements