Une levée de fonds ? Non, une souscription publique

Lorsque le professeur Meyniel, Doyen de l’université de Clermont-Ferrand, a fait appel à Bernard Salin, Directeur Europe chez Pfizer, pour lancer une start-up spécialisée dans les traceurs radioactifs pour le diagnostic des cancers, il est probable qu’il n’imaginait pas le parcours d’obstacle qui se profilait.
Cyclopharma a franchit une étape de ce parcours du financement de façon assez originale. Face à la dificulté de lever des fonds, la start-up, avec la complicité du quotidien “La Montagne”, a lancé un appel à donation auprès du grand public. Résultat, 1,5 M€ de souscription.
Le seconde étape du financement est maintenant un peu plus problématique.

L’histoire détaillée dans le Nouvel Obs : Ils se battent pour garder la recherche en France

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: